Etude exploratoire de l'effet de la réputation des cabinets d'audit sur la performance des sociétés cotées

by: Soumya Jerroudi

GRIN Verlag , 2015

ISBN: 9783668033443 , 46 Pages

Format: PDF, ePUB, Read online

Windows PC,Mac OSX suitable for all DRM-capable eReaders Apple iPad, Android Tablet PC's Palm OS, PocketPC 2002 und älter, PocketPC 2003 und neuer, Windows Mobile Smartphone, Handys (mit Symbian) Read Online: Windows PC,Mac OSX,Linux

Price: 15,99 EUR

More eBook Details

Etude exploratoire de l'effet de la réputation des cabinets d'audit sur la performance des sociétés cotées


 

Mémoire (de fin d'études) de l'année 2015 dans le domaine Gestion d'entreprise - Comptabilité, Fiscalité, note: 15/20, , cours: Audit légal, langue: Français, résumé: Ce mémoire étudie la relation entre la rentabilité économique (ROA et ROE) et l'indépendance des cabinets d'audit telle que mesurée par la composition du collège des commissaires aux comptes. Il s'est basé sur le contexte français marqué par la spécificité du co-commissariat aux comptes. Sur un échantillon composé de quatre sociétés cotées à l'indice CAC 40 de 2006 à 2013 (soient au total 32 observations), en utilisant une régression linéaire par les moindres carrés ordinaires, nous obtenons les principaux résultats suivant. Les sociétés auditées par un collège composé que des poids lourds ou mixte (c'est-à-dire le collège est formé d'un poids lourd et d'un poids léger) ont une rentabilité des actifs faible par rapport à celle auditées par un collège composé que des poids légers qui présentent des meilleures rentabilités. Les sociétés auditées par un collège composé de façon mixte (c'est-à-dire le collège est formé d'un poids lourd et d'un poids léger) ont une rentabilité des capitaux propres faible par rapport à celle auditées par un collège composé que des poids légers qui présentent des rentabilités des capitaux élevées. L'implication principale de ces conclusions est que les sociétés auditées par un collège mixte (composé d'un poids lourd et d'un poids léger) semble être un facteur d'indépendance des auditeurs, donc perçu comme un bon signal auprès des actionnaires (investisseurs).